Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #etoiles tag

Une comète visible à l'oeil nu !

Publié le par fredamarcy

Cela faisait longtemps que j'attendais le passage d'une comète plus lumineuse que Lovejoy en 2015. Le printemps s'annonçait bien avec le passage de la comète Atlas, mais les vents solaires l'ont désintégrée avant que je ne puisse la voir.

Et enfin, en Juillet, la comète Neowise se dévoile à tout un chacun !

Son vrai nom scientifique 'C/2020 F3 Neowise', peu facile à mémoriser est constitué:

  • d'une lettre: le C signifie que la comète n'est pas périodique ou de période très longue
  • de l'année de découverte
  • d'une lettre qui code pour la quinzaine de découverte (F = 2° quinzaine de Mars)
  • du numéro d'ordre de découverte dans la quinzaine
  • du nom du découvreur ou, comme dans ce cas, du télescope qui a permis sa découverte

Je reconnais que tout cela n'est pas sexy, mais j'espère qu'elle prendra la pose (longue) pour moi, d'autant qu'avec une périodicité de 6800 ans, je crains de ne pas la revoir.

J'ai d'autant plus envie de l'observer que le passage d'une comète est associé à des croyances populaires d'origines variées, au mystique, à des présages, à la fascination et la crainte... : elles représentaient la colère de la nature dans l'antiquité ou le doigt de dieu au moyen âge. Elles ont été associées au présage de l'arrivée de la peste au moyen âge, à la déroute de la campagne de Russie pour Napoléon, ou à la victoire de Guillaume le conquérant. Pour certaines tribus, ce sont des torches projetées par des esprits au dessus de la forêt pour mieux voir les humains perdus, ou des bâtons de feu chevauchés par de puissants chamans en Australie.

Il est exceptionnel qu'une comète soit aussi visible, il faut vraiment que voie cela de mes yeux et j'ai envie de ressentir les émotions de nos ancêtres.

Actuellement, nous savons que ce sont de petits corps de quelques kilomètres provenant des régions lointaines du système solaire, constitués d'un mélange de roches, glace et poussières. Lors de leur passage près du soleil, la glace s'évapore sous forme d'une belle chevelure et le vent solaire repousse gaz et poussières à l'opposé du soleil. A l'observation, on observe en fait deux queues: une queue de poussières plus large et une queue de gaz ionisés plus fine.

Evidemment, je prends mon matériel photo. Ce n'est pas difficile de planifier sa photo, plusieurs sites spécialisés dans les phénomènes astronomiques permettent d'anticiper la position exacte de la comète en fonction de l'heure. Je n'ai plus qu'à consulter mes applications photo et google earth... et jouer les oiseaux de nuit, en espérant que les bons esprits seront avec moi !

 

Mes premières sorties sont destinées à la repérer dans le ciel du matin, ou du soir...

Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !

Pendant deux soirées, j'essaie de de l'immortaliser en plein centre de Lyon, mais elle est presque impossible à voir aux dates où le ciel est vraiment dégagé. La pollution lumineuse est trop forte. Je cherche donc des lieux plus éloignés.

A une quinzaine de km de la ville, je joue avec les éclairages:

Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !

Puis, une autre nuit dans les monts du lyonnais:

Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !

En gros plan, les deux queues sont parfaitement visibles.

Une comète visible à l'oeil nu !

Au fur et à mesure que la comète s'éloigne de la terre, sa luminosité baisse et la pollution lumineuse devient vraiment très gênante. Pour prendre les photos suivantes, j'ai du faire plus d'une heure de voiture.

En cette belle nuit d'été, il est fort agréable de rester sous les étoiles. Le mouvement apparent de la comète est bien visible entre ces photos prises à quelques heures d'intervalle.

Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !

LA lune éclaire les murs d'enceinte du chateau et la comète est à peine visible sur le panorama

Une comète visible à l'oeil nu !

Coté Nord, pas de comète, c'est notre voisine: la galaxie d'andromède.

Une comète visible à l'oeil nu !

La comète et la lune se sont couchées mais le site se prête bien à quelques photos de voie lactée. Je joue à éclairer le château ou à composer avec la pollution lumineuse qui entre à plein flots dans les encadrements des anciennes ouvertures.

Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !

Une tête d'Inca (ou de soldat romain ?) surveille le chateau.

Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !
Une comète visible à l'oeil nu !

Si vous voulez voir (ou revoir) de belles images de cette comète, rendez vous sur le site de ciel et espace.

Voir les commentaires

Montier en Der 2018

Publié le par fredamarcy

Plus d'un an que je n'ai rien posté, la motivation revient, voici donc quelques photos prises au festival photo de Montier en Der entre Jeudi et Dimanche dernier. Nous avons passé 4 jours superbes le long du lac, à admirer ce que la nature nous offre et que des photographes de talent exposent. J'ai encore une fois adoré les photos du concours exposées dans l'abbatiale et j'étais ému en voyant les photos de panthère des neiges de Vincent Munier, sans compter les discussions avec tous les passionnés. 

Voici quelques photos d'ambiance, de jour et de nuit !

Départ dans la brume du matin, les grues envahissent l'espace sonore

Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018

On devine à peine qui habite le lac

Montier en Der 2018

La brume se lève

Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018

Au lever, le soleil inonde la plaine de ses reflets dorés et les mouettes dansent dans ses rayons

Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018

Dans la journée, à Giffaumont, les revendeurs prêtent du matériel, les photographes ont un sujet tout trouvé pour leurs tests...

Montier en Der 2018

...d'autant plus que les moyen duc sont de retour cette année, aigrettes au vent

Montier en Der 2018
Montier en Der 2018

En fin d'après midi, la lune est encore bien haute, les grues hésitent à la rejoindre

Montier en Der 2018

La nuit est tombée, je me retrouve seul sur la plage après le diner

Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018
Montier en Der 2018

Les avions semblent tous dériver vers Orion

Montier en Der 2018
Montier en Der 2018

Je retourne me coucher au chalet

Montier en Der 2018

Voir les commentaires

Perséides

Publié le par fredamarcy

En plein mois d'Aout 2018, une superbe étoile filante entre dans l'atmosphère à droite de mars et de la voie lactée. Mars était très lumineuse à l'époque. Le météore entre dans l'atmosphère à très haute vitesse (environ 200 000 km/h ), il provoque une ionisation des hautes couches de l'atmosphère. La couleur verte de la traînée est due à l'émission de photons lors de la recombinaison des électrons et des atomes après son passage.

Pour obtenir une photo de ce phénomène, il faut enchaîner les clichés jusqu'à ce que... le ciel nous tombe sur la tête !

Perséides

Voir les commentaires

Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel

Publié le par fredamarcy

Comme l'année dernière, l'Association Française d'Astronomie avait donné rendez vous aux photographes du ciel. Formations théoriques et ateliers pratiques, sorties la nuit dans une excellente ambiance ! Merci à tous et en particulier aux organisateurs et animateurs: Eric, Henri, Jean, Olivier, Patrick, Stéphane.

Voici les photos que j'ai prises pendant ce stage.

Mais si vous voulez réellement voir de belles photos de paysages nocturnes, il ne faut pas rater la superbe exposition de chasseurs de nuit, qui regroupe les photos primées aux photonightscape awards depuis 2014. Magnifique et très instructif, l'expo est encore visible à la base sous marine de Bordeaux jusqu'à mi-Octobre.

 

Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
le rayon vert

le rayon vert

la comète (conjonction nuage/lune ;)

la comète (conjonction nuage/lune ;)

Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel
Carcans 2017 - rendez vous des photographes du ciel

Voir les commentaires

Lever de lune à Thurins

Publié le par fredamarcy

Je suis retourné au barrage de Thurins pour m'exercer sur des panoramas de nuit, destinés à une visite virtuelle.  Je voulais y aller un jour de pleine lune, mais météo oblige, j'ai essayé quelques jours plus tard malgré des cirrhus un peu encombrants.

Pendant la réalisation des panoramas, j'ai laissé tourner un appareil pour enregistrer un timelapse.

Le premier panorama est fait alors que la lune vient juste de se lever, elle pointe entre les arbres au dessus du barrage et, de l'autre coté on voit les ombres des arbres ainsi que celle de mon trépied (se déplacer dans l'image avec la souris et sa molette).

Le deuxième est fait plus tardivement, la lune est plus haute et lumineuse, le paysage est éclairé presque comme en plein jour. On voit aussi Jupiter au dessus de l'arbre penché sur le lac. L'arbre est réellement penché, ce n'est pas lié à une déformation de l'image.

Le timelapse effectué pendant les prises de vues est disponible en cliquant sur le lien ci dessous. Il reflète bien l'ambiance de la soirée et met en évidence le passage de la nuit noire à une nuit de (presque) pleine lune, où la lampe frontale devient inutile. L'étoile la plus lumineuse, bien visible en particulier au début de la vidéo est en fait une planète (Jupiter). L'étoile moins brillante en dessous de Jupiter est Spica, étoile principale de la constellation de la vierge.

Voir les commentaires

Lac de Cécélès

Publié le par fredamarcy

Inspiré par mon ami google earth, je suis parti me balader autour du lac de Cécélès, à Saint Mathieu de Treviers, près de Montpellier. En cette saison, pas de touriste ni d'accès régulé ou payant.

C'est un petite retenue créée pour les agriculteurs. Une construction en bois aménagée sur un ponton porte le doux nom de guinguette des amoureux et je dois avouer que l'aménagement tout en bois, intégré dans le paysage, donne envie de s'y installer. J'imagine les probables diners aux chandelles après un tour en barque lors des chauds après midi d'été.

la guinguette

la guinguette

Il fait assez doux pour une fin Mars, pas de vent, la surface de l'eau est un vrai miroir. Le silence domine, pas de bruits d'animaux, ni poils, ni plumes... ni batraciens.

Lac de Cécélès
Lac de Cécélès

Le niveau du lac est haut, à défaut de touristes, ce sont les arbres qui font trempette

Lac de Cécélès
Lac de Cécélès

La nuit tombe, les étoiles se reflètent dans le lac

Lac de Cécélès
Lac de Cécélès

Pour rester dans le thème du club photo, je tente quelques assemblages de photos en panorama,

 

Lac de Cécélès
Lac de Cécélès

Orion redescend et me fait rappelle qu'il est l'heure de rentrer

Lac de Cécélès

Voir les commentaires

Tour Matagrin sous la neige

Publié le par fredamarcy

Lors d'une balade récente à la tour Matagrin, je m'étais promis de revenir sous la neige. Un épisode récent nous ayant gâté et les frimas aidant, la neige est restée (elle en attend d'autre dit on chez moi). Voici les photos prises il y a quelques jours.

Pendant la journée, le ciel était au bleu fixe, pas un nuage. Au coucher, il projette de longues ombres et réchauffe la neige d'une lumière orangée. Evidemment, à cette heure et vu la température, personne sur les tables de pique nique, je suis le seul touriste.

Tour Matagrin sous la neige

La neige fraiche est marquée par les empreintes des lapins, je n'aurai pas à les imiter: le sentier qui monte à la tour est marqué par les traces des voitures qui font l'entretien, je progresse facilement.

Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige

La vue est toujours aussi belle du haut de la tour, il fait presque trop beau, aucun cirrhus ne vient troubler le bleu du ciel.

Tour Matagrin sous la neige

Coté Est, le Mont Blanc se cache derrière la trop habituelle couche de pollution au dessus de Tarare et de Lyon.

Tour Matagrin sous la neige

Coté Roanne et Nord Ouest, la neige en attend d'autre, le soleil de ces derniers jours n'a pas réussi à la faire fondre.

Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige

Loin en dessous, des phares de voitures attirent mon attention: je n'avais pas remarqué l'autoroute qui serpente à la sortie du tunnel.

Tour Matagrin sous la neige

Le bleu de la nuit s'installe doucement et les villages alentour s'éclairent. Les premières étoiles sont visibles, on voit bien la grande ourse au centre de la photo.

Tour Matagrin sous la neige

La constellation d'Orion est déjà haute dans le ciel d'hiver alors que la soirée démarre à peine.

Tour Matagrin sous la neige

Il commence à faire vraiment froid en haut de la tour (1004m d'altitude d'après les panneaux), je redescends profiter de l'ambiance calme et reposante, du bruit de la neige qui craque sous les arbres et crisse sous mes bottes. J'ai l'impression d'être dans une station de sport d'hiver mais sans le bruit des moteurs des téléskis et de la sono ambiance techno. L'éclairage de la tour me permet de prendre des photos sans pousser la sensibilité de l'appareil photo. Préférez vous la couleur ou le noir et blanc ?

Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige

Je n'ai pas diné, je prends le chemin du retour. Un lapin s'est enfui dans la forêt, a-t-il senti que j'ai une faim de loup ? Je ne lui aurais pourtant fait aucun mal. Il se dirige vers l'étoile polaire, attention à ne pas se faire croquer par la grande ourse !

Tour Matagrin sous la neige

Vénus, l'étoile du berger me guide pour le retour, nous sommes en Janvier, un bout de galette me tenterait, que vais je rencontrer au bout du sentier ?

Tour Matagrin sous la neige

Je scrute le ciel derrière la forêt touffue et devine Orion derrière les branches altières de cet arbre aux formes étonnantes. Sa branche la plus basse me montre elle aussi le chemin.

Tour Matagrin sous la neige

J'arrive près de la voiture, l'étoile du berger est toujours très brillante, je la remercie de m'avoir guidé. Pas d'âne, de boeuf ni de bébé dans un berceau à l'arrivée. Tant mieux, je n'avais ni or, ni myrrhe ni encens. Je prends la voiture et change de cap pour retrouver ma Vénus à la maison.

Tour Matagrin sous la neige

Juste un tout petit détour par la retenue de Joux où le village et Vénus se reflètent dans les eaux prises en glace.

Tour Matagrin sous la neige

Voir les commentaires

Orion

Publié le par fredamarcy

Dans la série étoiles, voici la constellation d'Orion: pour simplifier, c'est le pâté d'étoiles au dessus de l'arbre, en forme de losange avec une queue formée par trois points très brillants.

24mm - f2 - iso1600 - 10s

24mm - f2 - iso1600 - 10s

La constellation se déplace pendant la nuit: le timelapse ci dessous est pris entre 23h et 5h, donc 5h d'enregistrement constitué de 1200 photos de 15s (18mm, f2.8, iso3200). Je conviens que les images qui défilaient sous mes yeux étaient moins, euh..., disons décorées par mon imagination. Enfin pas tout à fait imaginaire car j'ai pris soin de recouvrir les limites de la constellation, telles que les grecs la voyaient, avec l'image du chasseur (merci stellarium). Quand à ses poursuivants, ce sont eux aussi des constellations. Juste une précision pour les puristes, l'amas de la crèche est situé dans la constellation du cancer et le chien n'y fait pas sa niche, mais bon, vous avez corrigé vous même non ?

Les traits lumineux que l'on voit passer dans tous les sens sont les trainées lumineuses laissées par les avions, pas d'étoiles filantes ce soir là.

A défaut d'étoiles filantes, et comme les photos s'enchainaient sans interruption pendant le timelapse, j'en ai profité pour les assembler dans un filé d'étoiles. Je trouve que la variété des couleurs des étoiles est mieux mise en évidence que lorsqu'elles sont ponctuelles.

Orion

Pendant que mon appareil enregistrait le timelapse, j'en ai profité pour observer les détails de la nébuleuse d'Orion: c'est le point le plus brillant de la première photo, aux contours diffus. Elle est constituée de nuages de gaz et de poussières ainsi que d'un jeune amas rempli d'étoiles. Bien qu'elle paraisse petite à l'oeil nu, son diamètre apparent est deux fois supérieur à celui d'une pleine lune. C'est un régal de l'observer à la jumelle. Et puis, c'est un grand classique du photographe d'étoiles, je devais donc m'y coller. La photo ci dessous est constituée d'un empilement de 9 photos de 122s prises au 600mm f6.3 iso 800.

Orion

Voir les commentaires

Ciel profond

Publié le par fredamarcy

En Aveyron le ciel est pur ... et le soir, je me régale. Voici mon deuxième essai de photo de ciel profond après Andromède.

D'abord voici un champ large de la voie lactée au niveau de Cassiopée et du double amas (assemblage de 9 photos prises au 24mm f1.8 1600iso 15s). J'ai eu la surprise de voir apparaitre les taches rouges des nébuleuses de l'ame et du coeur lors du développement.

Ciel profond

Un gros plan des pléiades (assemblage de 12 photos avec monture de suivi équatorial, 324mm f6.3 800iso 122s) où on voit même la nébuleuse autour de Mérope.

Ciel profond

Comme je n'arrive toujours pas à utiliser DSS sous win10, les assemblages sont faits sous photoshop. Pour ceux qui ont déjà vu les photos et qui m'ont déjà questionné sur la technique:

  • Ouvrir la série de photos dans lightroom, mettre tous les curseurs de réduction du bruit à zéro et corriger la balance des blancs
  • Sélectionner la série de photos, clic doit/modifier dans/fusion panorama dans photoshop. Dans la boite de dialogue qui s'ouvre, déselectionner toutes les options en particulier la fusion et choisir automatique
  • Les calques se créent dans photoshop, les sélectionner tous, clic droit/convertir en objet dynamique
  • Faire calque/objets dynamiques/mode d'empilement/médiane
  • Et voila, ne pas oublier de recadrer car les photos ont été réalignées et toutes les photos n'avaient pas forcément les mêmes bordures

Comme pour mon image d'andromède, le traitement couleur et bruit est inspiré de la vidéo de Arnaud Thiry ci-dessous. Au passage, merci Arnaud, ton tuto simple et documenté m'a permis de démarrer les traitements couleur.

 

 

Voir les commentaires

Coucher de soleil sur l'étang de l'or

Publié le par fredamarcy

Le ciel était clair, pas de vent, les flamands roses se préparaient pour la nuit en craquetant doucement pendant que Vénus descendait doucement vers l'horizon.

Merci à mes amis Montpelliérains de m'avoir fait découvrir ce havre de paix caché au milieu de l'étang.

Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or

Voir les commentaires

1 2 3 > >>