Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lune derrière les pins

Publié le par fredamarcy

Enfin une éclaircie entre les nuages, cela m'a permis de prendre des nouvelles de mon amie la lune !

Lune derrière les pins

Voici une comparaison d'un agrandissement de la photo précédente et d'un empilement de 92 photos prises dans la même série. L'empilement améliore énormément la définition. Sans télescope et grâce au stacking, on voit des détails de quelques kilomètres seulement !

Lune derrière les pinsLune derrière les pins

Les photos sont prises près d'Yzeron, la lune est trop haute pour immortaliser son reflet dans le lac, mais en descendant par l'étang de Thurins, elle joue à cache cache derrière les pins.

blend de deux photos prises en changeant la mise au point (EOS80D - sigma 150-600mm @ 600mm - f9 -1/160 - 400iso)

blend de deux photos prises en changeant la mise au point (EOS80D - sigma 150-600mm @ 600mm - f9 -1/160 - 400iso)

Voir les commentaires

Tour Matagrin sous la neige

Publié le par fredamarcy

Lors d'une balade récente à la tour Matagrin, je m'étais promis de revenir sous la neige. Un épisode récent nous ayant gâté et les frimas aidant, la neige est restée (elle en attend d'autre dit on chez moi). Voici les photos prises il y a quelques jours.

Pendant la journée, le ciel était au bleu fixe, pas un nuage. Au coucher, il projette de longues ombres et réchauffe la neige d'une lumière orangée. Evidemment, à cette heure et vu la température, personne sur les tables de pique nique, je suis le seul touriste.

Tour Matagrin sous la neige

La neige fraiche est marquée par les empreintes des lapins, je n'aurai pas à les imiter: le sentier qui monte à la tour est marqué par les traces des voitures qui font l'entretien, je progresse facilement.

Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige

La vue est toujours aussi belle du haut de la tour, il fait presque trop beau, aucun cirrhus ne vient troubler le bleu du ciel.

Tour Matagrin sous la neige

Coté Est, le Mont Blanc se cache derrière la trop habituelle couche de pollution au dessus de Tarare et de Lyon.

Tour Matagrin sous la neige

Coté Roanne et Nord Ouest, la neige en attend d'autre, le soleil de ces derniers jours n'a pas réussi à la faire fondre.

Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige

Loin en dessous, des phares de voitures attirent mon attention: je n'avais pas remarqué l'autoroute qui serpente à la sortie du tunnel.

Tour Matagrin sous la neige

Le bleu de la nuit s'installe doucement et les villages alentour s'éclairent. Les premières étoiles sont visibles, on voit bien la grande ourse au centre de la photo.

Tour Matagrin sous la neige

La constellation d'Orion est déjà haute dans le ciel d'hiver alors que la soirée démarre à peine.

Tour Matagrin sous la neige

Il commence à faire vraiment froid en haut de la tour (1004m d'altitude d'après les panneaux), je redescends profiter de l'ambiance calme et reposante, du bruit de la neige qui craque sous les arbres et crisse sous mes bottes. J'ai l'impression d'être dans une station de sport d'hiver mais sans le bruit des moteurs des téléskis et de la sono ambiance techno. L'éclairage de la tour me permet de prendre des photos sans pousser la sensibilité de l'appareil photo. Préférez vous la couleur ou le noir et blanc ?

Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige
Tour Matagrin sous la neige

Je n'ai pas diné, je prends le chemin du retour. Un lapin s'est enfui dans la forêt, a-t-il senti que j'ai une faim de loup ? Je ne lui aurais pourtant fait aucun mal. Il se dirige vers l'étoile polaire, attention à ne pas se faire croquer par la grande ourse !

Tour Matagrin sous la neige

Vénus, l'étoile du berger me guide pour le retour, nous sommes en Janvier, un bout de galette me tenterait, que vais je rencontrer au bout du sentier ?

Tour Matagrin sous la neige

Je scrute le ciel derrière la forêt touffue et devine Orion derrière les branches altières de cet arbre aux formes étonnantes. Sa branche la plus basse me montre elle aussi le chemin.

Tour Matagrin sous la neige

J'arrive près de la voiture, l'étoile du berger est toujours très brillante, je la remercie de m'avoir guidé. Pas d'âne, de boeuf ni de bébé dans un berceau à l'arrivée. Tant mieux, je n'avais ni or, ni myrrhe ni encens. Je prends la voiture et change de cap pour retrouver ma Vénus à la maison.

Tour Matagrin sous la neige

Juste un tout petit détour par la retenue de Joux où le village et Vénus se reflètent dans les eaux prises en glace.

Tour Matagrin sous la neige

Voir les commentaires

C'est la danse des canards

Publié le par fredamarcy

Pendant que mes amis du club photo font de superbes photos de l'étang et des oiseaux de jour (voir les blogs de Jean Paul, Alain, Bernard, Jacques), je me promène de nuit ou au lever du soleil pour voir la nature s'éveiller ...

C'est la danse des canards

et pour danser avec mes copains les canards qui m'accueillent toujours de leurs très sonores cancans.

C'est la danse des canards

En ce début Janvier au lever du soleil, ils assistent avec moi au coucher de notre Vénus entre les arbres.

C'est la danse des canards

Le soleil s'est levé, je prends congé de mes copains qui attendent impatiemment que mes collègues viennent leur tirer le portrait. Je prends de la hauteur au dessus de Lyon pour faire une balade revigorante et, alors que j'avais l'impression que le temps était clair sur les contreforts des Monts du Lyonnais, le pic de pollution est bien visible. Seul le Mont Blanc dépasse de cette couche de merde particules à la belle teinte orangée. Si ce n'est pas la pollution, c'est que je me Trump !

C'est la danse des canards

Voir les commentaires

bonnes fetes et meilleurs voeux 2017

Publié le par fredamarcy

bonnes fetes et meilleurs voeux 2017

Voir les commentaires

Orion

Publié le par fredamarcy

Dans la série étoiles, voici la constellation d'Orion: pour simplifier, c'est le pâté d'étoiles au dessus de l'arbre, en forme de losange avec une queue formée par trois points très brillants.

24mm - f2 - iso1600 - 10s

24mm - f2 - iso1600 - 10s

La constellation se déplace pendant la nuit: le timelapse ci dessous est pris entre 23h et 5h, donc 5h d'enregistrement constitué de 1200 photos de 15s (18mm, f2.8, iso3200). Je conviens que les images qui défilaient sous mes yeux étaient moins, euh..., disons décorées par mon imagination. Enfin pas tout à fait imaginaire car j'ai pris soin de recouvrir les limites de la constellation, telles que les grecs la voyaient, avec l'image du chasseur (merci stellarium). Quand à ses poursuivants, ce sont eux aussi des constellations. Juste une précision pour les puristes, l'amas de la crèche est situé dans la constellation du cancer et le chien n'y fait pas sa niche, mais bon, vous avez corrigé vous même non ?

Les traits lumineux que l'on voit passer dans tous les sens sont les trainées lumineuses laissées par les avions, pas d'étoiles filantes ce soir là.

A défaut d'étoiles filantes, et comme les photos s'enchainaient sans interruption pendant le timelapse, j'en ai profité pour les assembler dans un filé d'étoiles. Je trouve que la variété des couleurs des étoiles est mieux mise en évidence que lorsqu'elles sont ponctuelles.

Orion

Pendant que mon appareil enregistrait le timelapse, j'en ai profité pour observer les détails de la nébuleuse d'Orion: c'est le point le plus brillant de la première photo, aux contours diffus. Elle est constituée de nuages de gaz et de poussières ainsi que d'un jeune amas rempli d'étoiles. Bien qu'elle paraisse petite à l'oeil nu, son diamètre apparent est deux fois supérieur à celui d'une pleine lune. C'est un régal de l'observer à la jumelle. Et puis, c'est un grand classique du photographe d'étoiles, je devais donc m'y coller. La photo ci dessous est constituée d'un empilement de 9 photos de 122s prises au 600mm f6.3 iso 800.

Orion

Voir les commentaires

Ciel profond

Publié le par fredamarcy

En Aveyron le ciel est pur ... et le soir, je me régale. Voici mon deuxième essai de photo de ciel profond après Andromède.

D'abord voici un champ large de la voie lactée au niveau de Cassiopée et du double amas (assemblage de 9 photos prises au 24mm f1.8 1600iso 15s). J'ai eu la surprise de voir apparaitre les taches rouges des nébuleuses de l'ame et du coeur lors du développement.

Ciel profond

Un gros plan des pléiades (assemblage de 12 photos avec monture de suivi équatorial, 324mm f6.3 800iso 122s) où on voit même la nébuleuse autour de Mérope.

Ciel profond

Comme je n'arrive toujours pas à utiliser DSS sous win10, les assemblages sont faits sous photoshop. Pour ceux qui ont déjà vu les photos et qui m'ont déjà questionné sur la technique:

  • Ouvrir la série de photos dans lightroom, mettre tous les curseurs de réduction du bruit à zéro et corriger la balance des blancs
  • Sélectionner la série de photos, clic doit/modifier dans/fusion panorama dans photoshop. Dans la boite de dialogue qui s'ouvre, déselectionner toutes les options en particulier la fusion et choisir automatique
  • Les calques se créent dans photoshop, les sélectionner tous, clic droit/convertir en objet dynamique
  • Faire calque/objets dynamiques/mode d'empilement/médiane
  • Et voila, ne pas oublier de recadrer car les photos ont été réalignées et toutes les photos n'avaient pas forcément les mêmes bordures

Comme pour mon image d'andromède, le traitement couleur et bruit est inspiré de la vidéo de Arnaud Thiry ci-dessous. Au passage, merci Arnaud, ton tuto simple et documenté m'a permis de démarrer les traitements couleur.

 

 

Voir les commentaires

Coucher de soleil sur l'étang de l'or

Publié le par fredamarcy

Le ciel était clair, pas de vent, les flamands roses se préparaient pour la nuit en craquetant doucement pendant que Vénus descendait doucement vers l'horizon.

Merci à mes amis Montpelliérains de m'avoir fait découvrir ce havre de paix caché au milieu de l'étang.

Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or
Coucher de soleil sur l'étang de l'or

Voir les commentaires

Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016

Publié le par fredamarcy

cliquez pour l'ambiance

Les photographes au travail

Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
direction de nouveaux cieux

direction de nouveaux cieux

les arbustes d'en face donnent à l'étang un reflet bien tristounet

Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016

A notre arrivée, le temps est mitigé

Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
le ciel s'enflamme

le ciel s'enflamme

Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016
Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016

La nuit est tombée. Après un coucher soleil qui flamboie comme un feu d'artifice de 14 Juillet, le ciel bleu étoilé qui se dégage et ma lampe frontale rouge se mettent de la partie. J'ai envie de chanter la marseillaise.

Ambiance autour du lac - Montier en Der 2016

Voir les commentaires

grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016

Publié le par fredamarcy

grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
tiens, un intrus

tiens, un intrus

grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
bon, c'est déjà pas facile de faire la mise au point mais si les mouettes viennent mettre la panique, c'est ingérable

bon, c'est déjà pas facile de faire la mise au point mais si les mouettes viennent mettre la panique, c'est ingérable

grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
ah zut, ce n'est pas une grue ! je me disais qu'elle ne craquette pas de la même façon. J'en profite pour faire une rafale

ah zut, ce n'est pas une grue ! je me disais qu'elle ne craquette pas de la même façon. J'en profite pour faire une rafale

grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016
grues, cygnes, aigrettes - Montier en Der 2016

Voir les commentaires

Montier en Der 2016

Publié le par fredamarcy

C'était ma deuxième visite au festival photo nature et animalier de Montier en Der. J'ai encore une fois apprécié la qualité (et l'organisation) des expositions. Avec une mention très particulière pour les photos du photonightscapeawards présentées par l'association française d'astronomie et le magazine ciel et espace. Cela était un plaisir de vous revoir Franck Seguin et Henri Deloison.

J'ai aussi beaucoup aimé les photos de:

Thierry Vezon - un conte d'hiver : ses photos de la camargue vue d'en haut présentées à Vourles m'avaient déjà attiré. Ici, il exposait des photos d'animaux dans une ambiance hivernale, dans des tons pastel rose (flamands roses sous les flocons) ou bleu (glaces du grand nord). Un régal pour les yeux.

Alfred Blaess - poésie au fil de l'eau : les ondulations de l'eau de torrent de montagne sont figées avec un résultat très graphique.

Emmanuel Boitier - les montagnes célestes du Huang Shan : je connaissais ces paysages à travers les peintures mais ce sont de vrais paysages ! où la brume dévoile des arbres aux formes improbables perchés sur des montagnes aux pics acérés.

Michel Rawicki - la passion du froid : joli reportage chez les Nenets, éleveurs de Rennes en Sibérie.

Nicolas Orillard Demaire - Gaia : belles photos de paysages variés sur notre terre.

Annie et Philippe Chenet - lièvre, les oreilles de la plaine : scènes de vie du lièvre qui agite ses oreilles dans tous les sens au dessus des herbes.

Denis Girard - la demoiselle de Haute Savoie : splendides photos de l'hermine en manteau blanc qui pointe ses moustaches au dessus de la neige.

David Gaultier - intimité avec le petit diablotin : jolies photos macro d'insectes en particulier d'une espèce de mante, la larve d'empuse.

sans parler des exposants déjà vus à Vourles... et de tous ceux que je n'ai pas cité, incluant les photos de l'exposition Adélie terre et mer de Luc Jacquet, Laurent Ballesta et Vincent Munier.

Et puis bien sur, l'équipe du club photo était venue pour assister au spectacle de la migration des grues sur le lac. Un seul regret, les eaux étant basses, nous n'avons pas pu observer les espèces sur le spot d'affut. Voici quelques photos que vous pouvez consulter sur les deux liens suivants:

 

Ambiance autour du lac

 

Grues, cygnes, aigrettes

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>