Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

voyages

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

Publié le par fredamarcy

Toujours pas d'aurores cette nuit, la matinée démarre sous la pluie.

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

Espérant quelques éclaircies, nous nous dirigeons vers le parc Skaftafell et faisons une balade autour de la cascade de Svartifoss (crampons bienvenus en hiver) mais l'éclaircie est de courte durée. En passant, nous réservons un tour sur glacier, sans trop y croire au vu des prévisions météo.

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell
Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell
Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell
Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

Nous sommes les derniers à partir sur le glacier: nous entendons et voyons régulièrement des pierres dégringoler des flancs de la montagne, les guides considèrent que la pluie et le réchauffement des derniers jours provoque des éboulements devenus dangereux. La visite sera rapide, dommage la météo s'améliore ...

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell
Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell
Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

 

 

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

 

 

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

 

Nous entrons dans la grotte de glace, de grosses gouttes tombent du plafond: le glacier fond et notre guide originaire de Chamonix nous dit que la température est trop chaude pour un mois de Février, la saison de visites d'hiver sera bientôt terminée ici. Pour lui, l'hiver est le moment où le glacier est le plus beau, les couleurs sont encore vives, les glaces brillantes alors que plus tard en saison, les couleurs sont moins vives et le glacier se couvre de sable et de boue.

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

 

 

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

 

 

Islande en hiver - Cote Sud - J14 Svartifoss, glacier et grotte de glace de Skaftafell

Revenir à J13

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir

Publié le par fredamarcy

Encore une nuit de ciel couvert, nous démarrons dans la brume et rejoignons les rochers de Dyrholaey puis la plage de Reynisfjara et ses célèbres trolls immobilisés par le lever du soleil.

Nous sommes partis assez tôt pour arriver au lever du soleil et sommes les premiers sur le parking.

Ici en 1999, il n'y avait personne, aujourd'hui les lieux sont aménagés: parking, bar... et les cars débarquent leur cargaison de touristes par paquets de 50. Les amateurs de solitude se pressent en foule....

Les lieux sont sublimes, d'autant que les nuages se dissipent.

   

Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir

   

 

 

Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir

Je suis attiré par des oiseaux qui planent le long de la falaise devant la plage, je les prends pour des goélands et m'amuse à tirer leur portait, lorsque Jacques me fait remarquer leur bec doté de deux structures en forme de tube. Ce sont des fulmar boréal. Ils possèdent une glande de dessalage qui leur permet de boire l'eau de mer et d'évacuer le sel par ces narines tubulaires. Cela me rappelle les jets d'eau salée des iguanes marins aux îles Galapagos.

Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir

A marée basse, on peut s'approcher des rochers au bout de la plage, le lieu est surpeuplé. Il est connu pour être dangereux en raison de grosses vagues et des courants. Forcément, beaucoup de touristes jouent avec le reflux et accompagnent le mouvement des vagues qui courent aussi vite qu'eux.

Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir
Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir

La pluie se remet à tomber, nous essayons de trouver des cieux plus favorables en nous rapprochant de notre gite du soir.

Islande en hiver - Cote Sud - J13 Reynisfjara et ses plages de sable noir

Revenir à J12

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss

Publié le par fredamarcy

Aujourd'hui, direction la cote Sud ! Après quelques heures de retard en raison d'une tempête, nous survolons la cote Ouest et Reykjavik.

Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss
Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss

La voiture de location nous attend à l'aéroport. Elle porte les marques de coups de portières... un classique dans la région: il faut toujours tenir sa portière quand on sort de la voiture ! 

Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss

Avec le retard de l'avion, nous n'avons pas beaucoup de temps pour nous arrêter sur la route qui mène à Vik. Nous nous arrêtons à Seljalandfoss et dormons près de Vik, dans un gite que nous avions choisi isolé, avec l'espoir que la nuit soit claire, mais les nuages seront encore bien présents !

cascade de seljalandfoss

cascade de seljalandfoss

Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss
Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss
Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss
Islande en hiver - Cote Sud - J12 sur le chemin de Vik, Seljalandfoss

Revenir à J11

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour

Publié le par fredamarcy

C'est le dernier jour dans la réserve, la météo est encore assez mitigée mais les renards reviennent nous voir.

Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour

Nous assistons à quelques jeux, mais c'est très fugace

Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour

Le bateau est arrivé, au revoir les renards ! L'un d'eux s'est roulé en boule et nous surveille du haut de la corniche: il reprend son territoire mais je l'interprète comme un signe d'adieu.

Le bateau revient nous chercher, et après une nuit chez nos hôtes et quelques heures de retard en raison d'une tempête, nous reprenons l'avion pour Reykjavik pour entamer la dernière partie du voyage.

Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour
Islande en hiver - Hornstrandir - J11 Derniers ébats et retour

Revenir à J10

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

Publié le par fredamarcy

Le vent souffle moins fort, nous nous roulons de bonheur dans la neige, avec plaisir...

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

...ou par devoir car la neige soufflée par le vent a complètement recouvert le zodiac !

crédit photo Karine

crédit photo Karine

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

Corvée de récupération d'eau: le réalisateur a passé sa Gopro à Rona pour faire l'âne et tenir le premier rôle

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

Après une journée au régime sec, si j'ose dire, les renards partent à la chasse

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

En fin de journée, je m'essaie à quelques photos de canards arlequins et eiders ainsi q'un bécasseau de passage, mais la lumière n'est pas là et ce soir je manque de patience.

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

Le vent continue à souffler, cela crée une ambiance glacée à proximité des corniches, nous tentons quelques photos avec Karine

Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu
Islande en hiver - Hornstrandir - J10 le retour du petit poilu

Revenir à J9

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J9 Une météo très défavorable

Publié le par fredamarcy

Les jours précédents étaient plutôt frais (-9°C), ce matin la température est remontée (-4°C) mais le vent souffle vraiment très fort: 30 mètres par seconde soit près de 110 km/h. Nous voulons évidemment nous faire une idée de sa puissance en sortant du refuge, et puis de toute façon, les canalisations d'eau sont toutes gelées aujourd'hui, il faut sortir pour récupérer de la neige et la faire fondre pour avoir de l'eau, C'est fou ce qu'il faut comme neige pour si peu d'eau ! Sans compter les gros ou petits besoins pressants. Le paradoxe, c'est qu'on s'habille en multicouche et qu'il est long de se les peler, si j'ose dire. Le vent a découvert la glace vive, il faut regarder où on met les pieds, on marche en canard avec une pensée pour les eiders.

Le perron est enneigé, et complètement givré. L'un d'entre nous a oublié son trépied dehors.

 

Islande en hiver - Hornstrandir - J9 Une météo très défavorable
Islande en hiver - Hornstrandir - J9 Une météo très défavorable

Le vent souffle par rafales et nous déséquilibre, S'il est possible de faire une photo au jugé, il est impossible de cadrer avec un télé-objectif de 20 cm.

Islande en hiver - Hornstrandir - J9 Une météo très défavorable

Les renards sont moins dingues que nous, nous ne les voyons pas à travers les fenêtres, ils sont passés en mode sieste et économie d'énergie. L'économie d'énergie est l'une de ses armes hivernales, mais leur fourrure est la principale; c’est la plus épaisse et la mieux isolée du royaume animal : jusqu’à 25000 poils par cm² (150 chez l’homme). Des poils plus longs moins denses maintiennent droits une épaisse couche de poils courts et l’isolent de l’humidité. La fourrure est plus épaisse au milieu de l’hiver, sa seule présence maintient la température du renard par -35°C. S’il fait plus froid, le métabolisme augmente pour maintenir la température corporelle, il résiste alors à des températures externes de -70°C sans frissonner et consomme ses réserves de graisses. Il est donc capital qu’il démarre l’hiver en bonne forme avec quelques réserves. Le renard abandonne sa fourrure d’hiver au printemps. Il ne transpire pas mais halète comme les chiens. Il dispose aussi d’autres mécanismes de protection contre le froid : grâce à l'intrication des réseaux artériels et veineux de ses membres près de la surface de la peau, le sang des artères vient réchauffer le sang des vaisseaux capillaires. Cela lui permet de rester sur la glace sans geler. Ses pattes sont poilues jusqu’aux coussinets, ce qui l’isole du froid et augmente la surface portante sur la neige fraîche.

Revenir à J8

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

Publié le par fredamarcy

Pas d'aurores cette nuit.

Au petit matin, la grande ourse se réveille sur le refuge, les petits renards ne sont pas encore sortis

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

Des grotte de glace se sont formées sous les corniche. A marée basse, elles sont décorées de stalactites.

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

L'un des jeunes me fait une visite, ou plutôt une démonstration de ses capacités de chasseur, mais je n'ai pas le temps de voir ce qu'il a attrapé.

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

A propos de régime, le renard polaire est un prédateur généraliste, il s’adapte aux fluctuations du nombre de ses proies et ne se reproduit que lorsque les lemmings sont nombreux, tous les 3 à 5 ans. Mais en Islande, il n'y pas de lemmings et peu ou pas de rongeurs (mulot gris). On distingue plusieurs écotypes de renard, dont le renard qui vit sur les côtes, habituellement du morphotype bleu, il vit plutôt des produits de la mer, œufs, oiseaux et restes de phoques ou de baleines. Il est en haut de la chaîne alimentaire, sa reproduction est limitée par la nourriture qu’il peut trouver. Sur le long terme la population de renard évolue en parallèle avec celle de certains oiseaux. Le nombre de renard était élevé dans les années 1950 mais il n’en restait que 1000-1300 fin des années 70, en parallèle avec le déclin du lagopède. Avec le réchauffement des températures, depuis les années 80, la population de renard a remonté avec celle de l’oie à bec court, du pluvier doré et du fulmar. Depuis la fin 70, la distribution du renard a donc changé avec la modification du nombre de ses proies.

En Islande, la disponibilité de la nourriture est très différente entre deux saisons puisque la très grande majorité des oiseaux sont migrateurs. Le renard s’est habitué à cette variabilité, il mange des produits à haute valeur énergétique en automne, il est aussi capable de stocker de la nourriture pendant quelque temps. En automne, il consomme aussi les fruits de camarine noire et les scientifiques ont retrouvé des larves et des abeilles dans son estomac. Pendant l’hiver, il consomme ce qu’il a stocké, il fouille les plages à la recherche de gibier d’eau, de crustacés, de poissons ou de larves pris dans les mares. Dans les hautes terres, la vie est plus difficile car il compte surtout sur les mammifères et les oiseaux qui restent.

Sur la corniche, le zodiak est toujours là

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

Les renards passent nous voir régulièrement, mais ne viennent pas toujours du même coté, peut être y en a t il un derrière moi aussi !

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

L'un d'entre eux s'est endormi à proximité, seul un bout d'oreille dépasse, il ne dort que d'une oreille !

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

...et d'un oeil aussi !

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

Je ne le sens pas du tout stressé au réveil: il fait ses étirements. Aaaah, qu'est ce qu'on est bien ici !

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

et repart à la chasse

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

La météo a changé après la pause, le vent commence à souffler fort

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !
Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

Une boisson chaude est la bienvenue, d'autant que le froid des derniers jours a gelé la canalisation d'évacuation des toilettes. Pas de problème, les anciennes tinettes sont disponibles, nous n'avons pas à sortir bien loin et ne gâchons pas les belles étendues blanches qui nous entourent.

Rona nous annonce une tempête pour ce soir et demain. C'est finalement une bonne nouvelle, je ferai une nuit complète et nous aurons peut être l'occasion de faire des photos de renard dans la tourmente.

Islande en hiver - Hornstrandir - J8 Qu'est ce qu'on est bien ici !

Revenir à J7

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Publié le par fredamarcy

Ce matin, le soleil est de la partie, la journée commence bien. 

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Le renard pointe son museau, encore un peu loin, mais il s'approchera bien !

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Je descends sur la plage prendre quelques photos du fjord. Les eiders à duvet cancanent, les mâles roucoulent en avançant leur jabot ou en se dressant sur l'eau, belle ambiance sonore, dont la bande ci dessous vous donnera une idée.

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Il reste au loin, peut être ai je empiété sur son territoire de chasse ? 

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Il passe finalement au dessus de moi, sur la corniche de glace

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Jacques m'a rejoint, il en profite pour faire quelques photos des eider qui s'ébrouent et chercher arlequin plongeur et harelde boréale

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Nous remontons casser la croûte au refuge

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Je redescends sur la plage une partie de l'après midi, les galets révèlent la nature volcanique de l'île.

 

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Soudain, je révise mes fables de La Fontaine: maître corbeau sur un galet perché... ne tenait en son bec aucun fromage... et s'envole à l'approche du renard.

 

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

 

C'est en regardant la photo que je comprends pourquoi le morphotype bleu est mieux adapté aux cotes islandaises qu'aux hautes terres glacées.

 

Il me gratifie d'une visite sympa, je reste allongé et ne bouge plus que le bout des doigts sur l'appareil photo, il passe à quelques mètres de moi en faisant semblant de m'ignorer.

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Il y a aussi de l'action en haut, je remonte

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Le renard dans sa position préférée en hiver: mode économie d'énergie, roulé en boule.

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

La journée se termine, nous aurons vu un vieux mâle, la femelle et plusieurs jeunes.

Il ne me reste plus qu'à attendre les aurores, bonne nuit Jacques...

Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières
Islande en hiver - Hornstrandir - J7 de belles lumières

Revenir à J6

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Publié le par fredamarcy

C'est le départ, la traversée n'est pas si longue et la mer peu agitée

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Philippe en pleine forme et toujours souriant

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Refuge en vue

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Débarquement en zodiac, l'eau est fraiche...

Il faut monter le matériel 50 mètres jusqu'au refuge (de quoi se chauffer et se nourrir pour quelques jours: nous ne serons pas autorisés à manger du renard  wink), tout le monde participe, pendant que l'un des membres du groupe, incurable youtuber et chasseur de followers plus que de renards, assure un reportage vidéo où la mise en scène joue un rôle primordial.

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard
Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard
Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard
Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Nous remontons le zodiac plusieurs mètres au dessus de la corniche de neige et Rona, notre hôte, plante un bâton à coté pour repérer son emplacement.

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard
Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard
Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Quelques vues depuis notre coin de paradis pour les prochains jours:

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard
Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

nouvelle variété d'angélique qui pousse directement sous forme de bâtons ?

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Vue sur la chambre du refuge, mais il fait chaud à l'intérieur !

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Bien sur, nous cherchons des yeux le renard polaire. Il est plutôt petit pour un renard, le cou et les membres sont plus courts que le renard roux et les oreilles sont rondes. La diminution de la surface exposée aux intempéries lui confère un avantage supplémentaire pour résister au froid. Sa fourrure d’hiver lui donne un aspect plus trapu qu’en été. Le mâle est un peu plus grand et les deux sexes sont plus lourds en hiver qu’en été. La taille moyenne est de 55 à 58 cm et le poids est de 3.5 à 4 kg selon le sexe. Le nouveau-né pèse 80g, il atteint la taille adulte en 4 mois, mais vu la saison, aucune chance de voir des petits.

C'est quoi ce point noir ?

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Mais oui, contact dès le premier jour. En fait, nous verrons les renards plusieurs fois tous les jours

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

Celui ci semble très vigilant. En raison de son strabisme divergent ?

Islande en hiver - Hornstrandir - J6 Refuge et premier renard

C'est l'heure de se coucher, il n'y a pas de réseau ici (ou de façon vraiment aléatoire à l'extérieur du refuge), c 'est tant mieux mais je n'ai pas accès à la météo 'aurorale'. Tant pis, je me lèverai toutes les heures en début de nuit. Je réalise que ma décision pourrait ne pas faire l'unanimité car nous partageons la même chambre avec Jacques. Mais il comprend où je veux en venir et anticipe en me précisant que je peux mettre le réveil. Plus que sympa non ? Je le trouve particulièrement cool et m'en veux de lui imposer cela, je mets la sonnerie au volume mini et il supportera la sonnerie du réveil et mes aller retour. Mais il n'y aura pas d'aurores cette nuit. Les  prochaines non plus d'ailleurs. Snif...

Revenir à J5

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur

Publié le par fredamarcy

Prêts au départ ! Oserais je dire, ça me botte ? Nous sommes équipés avec des bottes étanches, assez chaudes pour rester dans l'eau glacée et finalement assez souples pour marcher confortablement (merci encore pour tes conseils de baroudeur des pôles).

Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur

A la sortie de l'avion, nous sommes accueillis par Philippe en même temps que les autres membres du groupe. Philippe héberge le groupe chez lui sauf Jacques et moi qui sommes hébergés par un couple de français expatriés, un couple extra plein de vie et de projets qui ne demande qu'à nous faire partager leurs passions. Lisa a d'ailleurs créé une agence https://www.lemondedeselfes-flateyri.com/ et je suis convaincu que vous sortirez enchanté d'un séjour chez elle. Je regrette d'ailleurs de ne pas avoir prolongé le séjour dans les fjord de l'Ouest, la région est splendide.

Nous visitons le musée du renard polaire, ce qui permettra de mieux le connaitre avant notre séjour. 

Le renard polaire est présent tout autour de l'arctique, de la baie d'Hudson au Canada (53°N) jusqu'à une latitude de 88°N au Groenland ! Ils étaient présents en Islande bien avant l'homme qui n'est arrivé qu'au X° siècle. Les plus anciens ossements de renard trouvés en Islande ont 3500 ans, le renard est probablement là depuis la fin de l'ère glaciaire, la population a été isolée depuis la fonte des glaces. Il n'y a pas de renard roux ici. 

Le renard polaire partage un ancêtre commun avec le chien (il y a 10 millions d'années quand même). Il porte le nom de Melrakki, ancien terme nordique qui signifie petit chien des neiges. Les islandais ont des mots spécifiques pour désigner la femelle gestante, les petits ....

On le trouve sous trois morphotypes qui diffèrent par la couleur. Le plus fréquent dans le monde est le blanc (90%) mais en Islande, on trouve surtout le bleu, qui est en fait marron/roux. Le morphotype beige est très rare.

La variété bleue se décline en plusieurs variantes de couleur du gris argenté au marron, un peu plus foncé en été. Il garde sa couleur tout l’hiver mais la fourrure peut s’éclaircir an fin d’hiver car elle blanchit à l’exposition à la lumière.  Le renard bleu a souvent des taches de poils blancs sur les joues, le cou ou les pieds ce qui le vieillit et peut faire prendre de jeunes renards pour des renards âgés. Le renard est à 80% du morphotype bleu dans les fjords de l’Ouest.  Le renard blanc est presque entièrement blanc en hiver. En été, il est bicolore : gris brun à l’arrière et sur le ventre et plus blanc sur le dos, les poils de la tête forment un masque bicolore. Le renard blanc est plus fréquent dans les hautes terres.

La population de renards islandaise est recensée tous les ans, elle a été sujette à des hauts et des bas, avec un maxi de plus de 8000 renards en 2008. Le renard est chassé en Islande sauf dans les réserves comme le Hornstrandir. Mais on reparlera de tout cela.

Puis nous faisons une petite balade sur les hauteurs, histoire de prendre l'air... et de chercher un lagopède !

Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur
Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur
Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur
Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur
Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur
Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur
Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur

 

Pas de lagopède, tant pis

La nuit tombe, le ciel est encore clair, je tente une sortie le long du fjord.

Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur

Malheureusement, j'ai à peine le temps de voir une aurore que le ciel se couvre. Dommage, j'aimais bien sa forme dressée vers le ciel. Très colorée, elle ne danse pas aussi vite que les rayons lasers projetés dans le ciel par certaines boites de nuit. J'imagine en souriant les renards en train de danser dans une boite de nuit de la réserve. Je suis pressé de les rejoindre. C'est pour demain !

Islande en hiver - Hornstrandir - J5 Isafjordur

Revenir à J4

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>